Nous n’en sommes pas à la première transition énergétique

Temps de lecture : 2 min max


Si le recours aux énergies fossiles est depuis 200 ans l’élément fondateur de la civilisation, cela n’a pas toujours été le cas, bien au contraire[1]. Plus de 99% de l’histoire humaine s’est construite à partir d’énergies renouvelables (bois et charbon de bois).

Quelle que soit la date exacte de l’apparition du genre humain - entre 2 et 3 millions d’années-, l’utilisation d’une source d’énergie de manière régulière ne remonte qu’à 300 ou 400 000 ans[2]. De cette date à environ moins 10 000 ans, le bois, la paille, les déjections animales séchées et tout ce qui pouvait brûler était utilisé comme source d'énergie pour se chauffer, cuisiner et s’éclairer. Cette période a duré environ 12 000 générations[3], ou environ 4 400 siècles.


La première transition énergétique a été la découverte du feu, qui a radicalement changé la vie de nos ancêtres. Grâce à la cuisson des aliments, devenus plus digestes, le régime alimentaire s’est considérablement diversifié et amélioré. Ils mangeaient mieux, vivaient plus longtemps, et leur cerveau s’est développé.


La deuxième transition énergétique a eu lieu il y a environ 10 000 ans. De nouvelles sources d'énergie ont été utilisées pour répondre aux besoins de la vie quotidienne : le vent pour faire avancer les bateaux et faire tourner les moulins à vent, l'eau pour les moulins à roue et transporter les marchandises. Cette période a duré environ 100 siècles ou 450 générations. Pendant cette période la consommation mondiale d'énergie a augmenté lentement et régulièrement, au même rythme que la population mondiale (moins d’un milliard d’individus en 1800).




Puis, il y a un peu plus de deux siècles, est arrivée la troisième transition énergétique et tout a changé. Le mérite, ou la faute, en revient aux inventeurs de la machine à vapeur et à son utilisation à grande échelle dès 1770. Mais c’est vraiment à partir de 1900 que la consommation mondiale d’énergie a commencé à croître significativement : en 1800, elle était d'environ 5000 Terra Watt heure (TWh)[4] pour une population de 1,5 milliards de personnes. 5000 TWh, c’est l'énergie consommée, en 2020, par une ville européenne d'environ 28 000 habitants !

En 2021, la consommation mondiale a atteint 173 350 TWh, soit 34 fois plus qu’en 1800.



En 2022, 84% de cette énergie est fournie par les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz), 6% par les barrages, 4% par le nucléaire et 5% par les nouvelles énergies renouvelables que sont principalement le solaire et l’éolien[5].




Nous voici à l’aube de la quatrième transition énergétique. S’il suffisait que chacun de nous fasse des efforts, tels des colibris apportant leur goutte d’eau pour éteindre l’incendie, ce serait simple. Malheureusement, ce n’est pas le cas.


Rendez-vous au prochain article : l’accès à l’énergie, une criante inégalité



[1] Pour une histoire sur l’énergie complète et extrêmement bien documentée, voir : Vaclav Smil 2018. Energy and civilization, A history et Vaclav Smil 2017 Energy transitions Global and National Perspectives [2] La découverte du feu remonte probablement à 1 million d’années, mais son utilisation systématique par homo sapiens à 400 -300 000 ans. [3] Pour simplifier les calculs, une durée moyenne de 25 ans par génération a été prise, sachant qu’au cours des derniers 300 000 ans, la durée d’une génération a évolué. [4] 1 Terra Watt heure = 1 000 000 000 000 Watt heure = 1 000 000 000 kWh [5] https://ourworldindata.org/energy-production-consumption

8 vues0 commentaire